Cliquez pour moi!
Accéder à mon compte
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Le concours en bref
Tous les détails
Règlements
Critères de sélection
Cahier de l'élève
Prix aux gagnants
Aide
Finalistes des concours précédents
Guide du primaire
Guide du secondaire
Structure et sujets des propositions
Documents à imprimer
Voir toutes les propositions
Propositions du primaire (2e cycle)
Propositions du primaire (3e cycle)
Propositions du secondaire (1er cycle)
Propositions du secondaire (2e cycle)
Icone titre

Critères de sélection

Dès fin de la période de candidature, le processus de sélection des semi-finalistes débute. Il implique cinq jurés et a lieu au service du RECIT de l'univers social. Chaque proposition est évaluée par deux jurés différents, sur un total de 20 points. Consultez les grilles d'évaluations disponibles plus bas pour plus de détails.

Suite à cette sélection, 25 propositions par niveau se retrouvent semi-finalistes. Un jury de huits personnes sélectionne ensuite les 5 propositions du chaque niveau (secondaire et primaire) qui seront soumises au vote des élèves. Le jury est formé de représentants du Directeur général des élections et du Service national du RÉCIT de l'univers social, ainsi que de représentants de commissions scolaires (des conseillers pédagogiques ou des enseignants).

Afin d'assurer une meilleure représentativité des régions et des écoles, une limite de cinq propositions semi-finalistes par classe est établie. Pour les mêmes raisons, une seule proposition par classe pourra se retrouver dans la liste des finalistes.


Téléchargez les grilles officielles d'évaluation des propositions.


Critères de sélection :


Les 3 éléments principaux de la proposition de l'élève seront évalués pour déterminer les finalistes, soit le texte, le slogan et la pancarte électorale. Voici un résumé de la grille d'évaluation que le jury aura entre les mains:

1- La proposition :

  • le niveau et la catégorie concordent avec la proposition;
  • la proposition est clairement énoncée et suit la structure décrite dans les règlements du concours;
  • la proposition (problématique et solution) est soutenue par des arguments pertinents et bien étayés;
  • une action ou une solution réaliste et efficace est proposée dans le but de changer la société ou de résoudre une problématique;
  • la proposition mobilise l’engagement de l’individu ou de la collectivité;
  • la langue écrite est de qualité et on utilise des phrases complètes.
  • Le texte compte un minimum de 200 mots et un maximum de 400 mots.

2- Le slogan :

  • il est accrocheur et original;
  • il cerne des valeurs et des principes qui sont en lien avec la catégorie et la proposition.

3- La pancarte électorale :

  • elle illustre les valeurs et les principes contenus dans la proposition;
  • qualité esthétique et originalité de l’ensemble.


À cela, s'ajoutent certains critères d'admissibilité. Une proposition ne pourra faire partie des finalistes que si elle respecte les quatre principes de base suivants :

  1. Respect du code d'éthique lors des échanges avec les autres élèves;
    • À noter que le code d'éthique s'applique aussi pour le nom d'utilisateur et le mot de passe de l'élève. Un élève qui utilise un nom d'utilisateur non approprié ne pourra donc pas faire partie des finalistes, même si sa proposition est exemplaire!
  2. Respect des droits d'auteur et mention des sources;
    • À noter que ce critère s'applique autant pour la pancarte que pour la proposition de l'élève. Par exemple, si des photos trouvées sur Internet sont utilisées pour la création de la pancarte, il est nécessaire d'indiquer leur provenance sans quoi la proposition devra être rejetée. Notez bien que Google n'est pas accepté comme une source (voir à ce sujet les vidéos d'aide 4 et 5 sur les sources et sur les droits d'auteurs).
  3. Aucune proposition ne doit brimer les droits des personnes;
  4. Aucune proposition à caractère partisan pour un parti politique.

De plus, les sites externes où l'élève enrichit sa proposition par du texte et des images, comme un blogue par exemple, ne seront pas considérés lors de l'évaluation par le jury.

Retour au haut de la page
Service national du RÉCIT de l'univers social 
Le Directeur Général des Élections du Québec